Accueil » Actualités » La franchise, une entreprise organique ?

La franchise, une entreprise organique ?

Alors que nos formes d’organisation de l’entreprise sont principalement inspirées du modèle de l’armée ou de la famille, la digitalisation de l’économie nous ouvre un horizon nouveau d’organisation des sociétés : l’entreprise organique.

1. La croissance par la multiplication

A l’inverse d’une entreprise classique qui cherchera à grossir en augmentant sa taille, l’entreprise organique se divisera dès qu’elle atteint un seuil de maturité, à la manière des cellules des êtres vivants. Ainsi, le modèle de la franchise est typique d’une entreprise organique, qui essaime en autant d’entreprises portant les mêmes valeurs, la même marque et le même savoir faire.

2. L’adaptation au milieu

La configuration de l’entreprise organique est déterminée par son milieu, et non par un schéma préconçu que l’on tente de plaquer à toutes les situations de marché. C’est une entreprise profondément modelée par ses clients, orientée à la performance, construite autours de leur attentes, libérée des croyances limitantes.

3. L’évolution permanente

Pour s’adapter en continu aux évolutions de son marché et de ses clients, l’entreprise organique est apprenante. Son organisation est conçue pour organiser l’amélioration à la fois du savoir-faire et de sa transmission, pour se rendre toujours plus efficace. C’est la condition à la fois de sa survie en tant qu’entité économique, et du bien-être des hommes et des femmes qui y travaillent.

La franchise répond en tous points aux principes de l’entreprise organique, et pourrait, par son modèle capitalistique et sa digitalisation imminente, être l’amorce d’une autre vision de l’entrepreneuriat et du rôle social de chacun.

Julien Siouffi – Membre du collège de la FFF, Expert Digital & Franchise